Saving Pêche-Partout

16 octobre 2012

soldat Culture Fish

Culture Fish, la web série dont vous êtes le héros, n’est pas mort, malgré mon message alarmiste du numéro 15 : nous sommes juste à bout de souffle ; une petite crise de spleen passagère, nous l’espérons. Pour ne rien vous cacher et comme je l’ai évoqué dans ce dernier numéro larmoyant (surement du au climat humide de l’Irlande), Culture Fish c’est actuellement du bénévolat, mais c’est surtout du travail (5 à 6 jours jours de montage, habillage, finalisation et export).

Cette idée folle, lancée en Mars 2012, est devenue en 15 épisodes un rendez-vous attendu des internautes-pêcheurs si j’en juge par les vues cumulées à hauteur de 386 665 au dernier recensement (14 octobre 2012 à 18h45, sur 14 numéros).

En parcourant le site de l’OJD (Association pour le Contrôle de la Diffusion des Médias), voici la moyenne (par numéro) de la « diffusion France + Etranger » en 2011-2012  des principales revues halieutiques adhérentes à  l’OJD  :

  • La Pêche et les Poissons: 31 406
  • Le Pêcheur de France : 28 998
  • Pêche Mouche : 12 687
  • Déclic Pêche : 9 488
  • le Canard du Pêcheur Carnassier : 8 112
  • Carpe Magazine : 7 951
  • Loup & Bar : 6 665

Culture Fish, avec sa moyenne de 27 618 vues par épisode, serait donc le troisième média pêche de France (toutes proportions gardées puisque Culture Fish est gratuit et que les revue citées ci-dessus sont payantes, donc difficile de les comparer « objectivement »).

Mais les caisses sont vides et nous n’avons plus les moyens de continuer ainsi, bénévolement… Certes il y a eu de la pub dans les précédents numéros, mais pour être honnête avec vous, ces « placements de produits » étaient une contrepartie de prêt de matériel (canne et moulinets) et de dons de quelques pochettes de leurres souples et hardbaits (afin d’équiper mes crankmitaines qui pêchaient pour et avec moi).

Estimant avoir été un « fidèle petit soldat » vis-à-vis de ces sociétés qui nous ont permis de démarrer le programme avec un peu plus de matériel dans nos boites à leurres, j’envisage de faire financer les tournages et donc le travail en découlant aux entreprises prochainement citées dans Culture Fish. Les annonceurs payent dans les magazines papier des quatrièmes de couverture et des encarts publicitaires qui sont généralement lus en 5 secondes et aussitôt oubliés alors pourquoi ne pas aider financièrement une série de vidéos « à grande diffusion ». Cela changerait nullement la ligne éditoriale de Culture Fish, si tenté qu’il y ait une ligne éditoriale dans Culture Fish, à part la déconnade, en tous cas cela ne biaiserait pas son contenu. Nous pêchons avec notre matériel (ou celui que l’on nous prête), ensuite nous mettons à l’image les poissons et produits ayant permis de le capturer. Aucun bidonnage, aucun poisson « repiqué » avec un leurre dont le Service Com’ de la Rédac nous obligerait à en faire la propagande… Relisez objectivement vos magasines et avec un peu de discernement vous observerez que les « articles de fond » sont généralement presque toujours associés à une publicité idoine quelques pages plus loin ; dans la presse féminine cela s’appelle un publi-reportage sur la dernière crème antirides qu’il faut vendre sinon elle se s’achètera pas… Le fameux « temps de cerveau humain disponible » !

Culture Fish, c’est vous, c’est nous ! Des mecs au bord de l’eau qui passent du bon temps avec ou sans poisson, sans strass ni stress ; nous ne sommes surement pas des beautés de papier glacé photoshopés, nous sommes nature, tel que, sans artifice, sans prétention, sans rien à vous vendre ; nous sommes juste avec cette passion qui nous animent tous : celle du mucus frais !

Des discussions avec les « Professionnels de la Profession » sont en cours, les jeux ne sont pas encore fait, les carottes et les quenelles ne sont pas totalement cuites ; espérons seulement que certains mordront à l’hameçon de Culture Fish et permettront à notre, à votre aventure, de continuer.

Sinon Culture Fish deviendra mensuel, peut-être payant ou disparaitra comme il est venu, sur un coup de sang, un coup de bluff mais là n’est pas mon souhait…

Merci à vous, fidèles mordus de Culture Fish ; amis annonceurs si tu es blonde à forte poitrine, ça m’intéresse aussi !

Stéphane Durand-Robin, Crankmitaine en Chef.


  • […] Et juste au moment où je termine cet article, je vois que Stéphane, le promoteur de Culture Fish envisage de faire payer les marques qui apparaitront dans ses prochains films. Les grands esprits se rencontrent L’article est ici : Il faut sauver Culture Fish […]

    • filmandfish dit :

      Comme disait justement une égérie de la publicité :
      « C’est bien vrai, ça ! »
      Jeanne Marie Le Calvé, dite « La Mère Denis » 1893 – 1989
      (essorée jusqu’au bout par Vedette…).

  • crazydog dit :

    Bon courage et surtout longue vie à vous…. vos reportages deviennent incontournable. J’espère que les annonceurs seront à la hauteur…. LONGUE VIE

  • Difficile de sortir des sentiers battus… ne vous laissez pas abattre, un vent de fraîcheur (et d’humour) dans notre monde halieutique parfois trop sérieux est bienvenu !

    Dominique

  • Anton Joseph dit :

    Mon seul souhait c’est que cela continue , culture fish est devenu un incontournable , ce monde de la pêche est un milieu très fermé et pour y entrer il faut d’abords prouver qu’on en est capable et vous l’avez fait d’ou cette audience .
    Jojo

  • seb dit :

    Hello,
    je connais les cultures fish depuis moins de 15 jours et j’ai adoré cette série.
    Pourquoi ne pas mettre un icône paypal pour les dons sur votre site web et en même temps une « barre de progression » sur le financement du prochain épisode ?
    Perso je serai le premier à faire un don. On achète bien des leurres à des prix prohibitifs pour ce faire plaisir alors pourquoi ne pas financer notre série halieutique préférée ?

  • Brochet91 dit :

    Je serais tjr la pour CF …cette série est une turie !! Avec ou sans les marques sa seras tjr aussi marrant !! Les marques reviendrons un jr ou l’autre quand elles verrons que CF marcheras vraiment bien ! Les marques cherchent que l’argent malheureusement ! Se serais un reel plaisir de passer dans CF avec 2/3 pote j’organise un p’tit soutien sur paname ! J’enverrais la vids 😉

  • GFT dit :

    La sortie d’un culture fish est toujours un grand moment, très attendu. On se délecte de ces quelques minutes de reportage halieucomique qui nous fait sourire (et rire) en cette période morose (et en plus il pleut !!!).
    Longue vie à culture fish.
    gft

  • Clem dit :

    Si il faut s’abonner c’est pas un soucis pour moi. C’est vraiment 10 minutes de plaisir à chaque fois !!

  • Gpet dit :

    Depuis que Culture Fish existe, ce webzine m’a encouragé à être au bord de l’eau plus souvent. J’avais en tête que je pourrais, un jour, passer dans Culture Fish avec un beau combat et un beau poisson !
    J’espère de tout coeur que cette série ne s’arrêtera pas !
    N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’aide, quelque soit votre démarche !
    Merci encore à vous tous !
    Jérémie

  • kreeks dit :

    Je suis étonné par les volumes annoncés dans magazine de pêche (j’imaginai plus)
    Difficile de gagner de l’argent sur le net sans vendre des produits.
    Perso après 10 ans de web halieutique et environ un million de pages vues mensuellement, je n’ai jamais été approché par une marque de pêche.

    Je vous souhaite beaucoup de courage.
    J’adore vos vidéos.

    Julien alias Kreeks

    • filmandfish dit :

      Pour les chiffres des parutions de la presse papier, je n’ai fait que recopier bêtement les chiffres officiels disponibles sur l’OJD. En réalité et d’après mes sources officieuses de « Professionnels de la Profession » ces chiffres sont faux, gonflés de 15 à 30% avec les abonnement gratuits (offerts justement aux « Professionnels de la Profession »), avec les abonnements non reconduits des lecteurs morts (de la canicule, grippe A et tétanos du à une monture drachkovitch rouillée) mais toujours comptabilisés et autre stocks servant à arroser les chalands dans les salons ou pour caler les armoires normandes… Ces chiffres étant des « Déclaration sur l’Honneur » des rédactions, ils sont donc à prendre avec les précautions qui s’imposent… Mais bon je ne suis pas là pour dire qui à plus grande diffusion (c’est pas un concours de BIP) mais juste un éléments de comparaison qui m’explique pas pourquoi une quatrième de couverture glacée se vend plus d’un SMIC et que personne n’est prêt à miser sur Culture Fish.
      Mais que voulez-vous, je suis un « artiste » pas un commercial…

      • kreeks dit :

        Un SMIC pour quelques milliers de vues potentielles, ça fait rêver 😐

        Et dire qu’il me semble qu’on est entre 1 et 3 millions de pêcheurs en France (eaux douces et mer confondu), on est loin du marché de niche!!

        En tout cas je te souhaite de réussir afin que l’on continue de se régaler avec culture fish.

        Julien alias Kreeks

  • acoupa dit :

    Quel dommage ! Pour une fois qu’on nous propose du neuf, de l’humour, de la légèreté, du second degré…Comme toutes les vraies bonnes idées et inventions à travers l’Histoire, l’ambitieux projet d’aborder la pêche hors des dogmes est peut être trop novateur de prime abord. Enfin…pas pour nous qui nous délectons, mais pour ces annonceurs manifestement frileux à l’idée de potentiellement perdre des parts du sacro-saint « marché » s’ils osent sortir des sentiers halieutiques battus. Et si, au contraire, ils en gagnaient en s’associant à Culture Fish ?
    Car si ces marques de matos pêche restent bien présentes sur le-dit marché, c’est quand même bien grâce à nous, pêcheurs croyants mais surtout très pratiquants [Notre Fish qui êtes sous l’eau, Donnez nous notre touche quotidienne, bla, bla, bla…], qui leur confions très (trop ?) souvent notre obole, non ? Bien aidés en cela, il est vrai, par les bois et souches immergés, obstacles en tous genres et dents aiguisées de nos petits amis écaillés pour ne parler que des leurres à fort coefficient de bénéfices.
    Allez, je m’engage : si « Tartemuche Pêche » aide Culture Fish, j’achète un max chez eux.
    Entretemps, je diffuse le message sur mes forums préférés.
    Bon courage pour les négoc’.
    Fred

  • prevoz dit :

    pour une fois qu’on avait un quelque chose qui nous ressemblait: passion de la pêche,potes et grosses déconnades , c’est vraiment dommage que ça ne dure pas,ne pas suivre culture fish pour les annonceurs, à mon avis c’est pas très intelligent vu le monde que vous emmené dans votre sillage…
    mais comme toujours c’est 3 ou 4 personnes, le cul vissé dans leur fauteuil qui décident ,pour eux ce n’est pas une histoire de passion,mais d’oseille.
    en espérant vous revoir bientôt les gars.

  • Spinnerbait dit :

    Dommage que les marques n évolue pas aussi vite que leur clients cela donne envie de reprendre le bambou afin de boycotter ces imbéciles. Rependons le message sur la toile et soyons nombreux a en parler.
    Bon courage

  • Eolis dit :

    300 000 voir même 30 000 pescadous qui boycottent ça doit pouvoir peser dans la balance ! Culture Fish est une révolution ! Alors révolutionnons ensemble pescadous !
    Longue et belle vie a Culture Fish …

    Merci a tous pour ce moment de bonheur a chaque fois

    Jean-Roch

  • Et sinon, comment ca pourrait prendre forme ? Dons ? Mecenat ? Je me méfie un peu des contrats publicitaires avec les marques (j’aurais un peu peur que CF perde son indépendance et sa ligne, en étant coincé par des « publi-reportages »).

    • filmandfish dit :

      La ligne éditoriale de Culture Fish n’en serait pas modifiée, car les publicités seraient clairement identifiées comme telles grâce au pictogramme « placement de produit »…
      Certains mag papier comportent la moitié de leurs pages en pub, cela ne vous empêchent pas de les acheter, voir de les lire.

  • Quoique… en y réfléchissant, j’aurais bien une petite idée…

  • Je vais lancer une idée… elle est peut-être stupide, mais tant pis : je vais parler pour mon cas. Je suis une petite société de vente sur Internet de matériel dédié aux carnassiers (depuis maintenant 5 ans). Je gère une boutique sur Ebay et un site en nom propre sur Internet. Je reverse à Ebay une partie de mon CA (grosso modo 5 %). Pas sur mon site. Et si je reversais l’équivalent de ces 5 % du CA de mon site à Culture Fish ? J’aime autant les reverser à un site qui m’éclate qu’à une major. L’avantage : c’est rapide à mettre en place et on pourrait considérer ça comme un don, un mécénat ou autre… Je sais que ca se fait sur certains site pour des opérations caritatives. Bon, je suis clair de suite, je n’ai pas la volumétrie d’un P…….com mais si ca peut apporter une pierre à l’édifice ?

    • Seb dit :

      Perso si ça se fait je me vois bien commander mes leurres chez toi.
      Il faut pas se leurrer ton geste est très louable mais c’est une relation win/win quand même 😉 ( ne pas prendre ça pour un commentaire négatif ce n’est clairement pas le but et je ne veux pas qu’il y ai de quiproquo)
      Bon pour une commande faudra attendre Noël ou 2013 je viens de lâcher 300€ de leurre

      • Ben, si tout le monde s’y retrouve, à la limite tant mieux… Je ne pense pas que la pub soit un domaine de philantropie… Je propose juste quelque chose à ma modeste echelle (tu imagines bien que je n’ai pas un budget com démesuré). L’avantage, c’est qu’il est possible de démarrer ça rapidement, sans lourdeurs procedurieres. Si Stéphane est OK, il suffit de m’adresser un mail pour mettre ça en place immédiatement…

  • seb dit :

    @Eurolures

    Alors ce n’était en aucun cas une critique C’est vraiment tout à ton honneur.
    Par contre déjà un petit système de don paypal pourrai faire un peu avancer la chose pour culture fish et ce n’est pas très lourd à mettre ne place.

  • Si nous donnons 1 euros chacuns culture fish sera sauvé!
    Si je peux donner ma contribution avec mes modestes images sa sera avec plaisir!
    N’hestitez pas à me contacter si vous voulez que je vous envois des images!

  • Cedric dit :

    Question a la con, pourquoi ne pas vendre de produits derives culture fish, casquette, tshirts et autres, moi perso j suis preneur

  • sanspseudo53 dit :

    Je pense que les annonceurs sont conformistes. Et que votre regard décalé et plein d’humour, le effrais un peu. C’est pas une raison pour changer et baisser la culotte. Chose que vous n’avez jamais fait, en gardant le même dynamisme au fil des épisodes.
    Dans une revue halieutique ce n’est pas la pub qui manque (dés fois j’ai l’impression de lire ELLE). En plus des pages de pub, il y a la promotion des produits dans les articles. Promotion digne d’un politique en campagne. Donc non, du placement de produit ne nuirai pas à la qualité de vos épisodes. Bonne chasse à l’annonceur! et bon courage à votre équipe.

  • alexpecheoise dit :

    Bien le bonjour les copains , alors moi j’adore culture pêche comme bien d’autre . C’est vrai ça change des autres mago chiant à mourrir …
    Alors comme le gentil patron cranckmitaine ne le demandera sûrement jamais, ben moi je me permet de le faire .

    Amis et amies pêcheurs ou cheuse si vous aussi vous souhaitez que culture fish continu à nous faire marrer et nous faire découvrir du nouveau matos et surtout nous faire marrer, pourquoi ne pas les aider ? Attention rien de ruinant juste UN petit euro par personne qui regarde culture fish ça fait donc 350 000 euros à quelque chose prêt .

    Pour ma part je m’engage à envoyer mon euro à un magazine que j’adore longue vie à culture fish et merci à tout ceux qui voudrons bien suivre ma demande.

    • filmandfish dit :

      C’est pas si simple que cela, disons que si seulement 1/20ème des personnes qui regardent Culture Fish avaient la même idée que toi, nous n’aurions plus de problème de production et de réalisation… Attendons 2013 avant de lancer un CultureFishthon, il y auras peut-être de belles surprises au pied du sapin de Culture Fish…

Laisser un commentaire

 

(*) champs obligatoires
Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, les données à caractère personnel sont exclusivement collectées pour un usage privée. L'exercice du droit d'accès et de rectification prévu par la loi peut être exercé à l'adresse indiquée dans la rubrique Mentions léales de ce site.